Close
    Search for HOT projects, news, and people.
News — 22 February, 2013

Senegal : mapping in Saint-Louis is going well and OSM_SN project getting stronger

Après la semaine de formation réalisée au sein de l’Université de Ziguinchor, sujet du dernier blogpost, retour le 28 janvier à Saint-Louis avec Bassirou Thiam (aka Bass). Travaillant en tant que développeur au sein de l’espace de co-working Ndar Numérique, Saint-Louis,Bass s’est rapidement affirmé au sein de la communauté Openstreetmap Senegal par son implication et son initiative.


Bass, avec ses lunettes, détaillant le fonctionnement du GPS avant une mapping-party sur l’île.

Ce passage à Saint-Louis fut l’occasion de renforcer les capacités de plusieurs mappers locaux formant le noyau dur de la communauté OSM locale, essentiellement étudiants à l’Université Gaston Berger UGB, à travers le mapping de leur université, du quartier de Ndioloffène et de l’île de Saint-Louis (cliquez sur les liens pour voir la carte!).


De gauche à droite : Ndioumzo, Moustapha, Papys et Assane

Lors de ce passage à Saint-Louis, j’ai également eu l’occasion de renouer les liens précédemment établis par HOT (Nicolas, Stephane and Will) avec l’Agence de Développement Communale (ADC) de Saint-Louis, permettant d’identifier un éventuel projet pilote sur la commune couplant le service technique de l’ADC et la communauté OSM locale. Ce fut également l’occasion d’officialiser les liens qui unissent HOT, OSM_SN et Ndar Numérique, espace de co-working géré par Joeri Poesen, fervent défenseur des technologies opensource. Structure clé pour le développement du projet OSM à Saint-Louis, Ndar Numérique et HOT sont désormais partenaires et la communauté OSM_SN officiellement résidente, disposant ainsi d’un espace de travail privilégié.

 

Nous avons tenu une dernière réunion en présence de Awa (membre de la communauté OSM_SN depuis ses premiers balbutiements) et Bass afin de discuter du développement de la communauté locale et du rôle important qu’ils avaient à y jouer. Bon courage à eux et au reste de la communauté!

Dès le lendemain, cap sur Thies!

 

Grâce au soutien et à l’implication de Maguette Wade, Chef du Département Génie Rural de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture (ENSA), j’ai pu former huit étudiants en master durant trois jours, pourront ainsi un premier point d’accroche pour le projet OSM au sein de leur établissement et de la ville de Thies.


Participants de l’ENSA

Une nouvelle rencontre avec Malick Diatta, responsable SIG au centre FoReT (Centre Forestier de Recyclage à Thies, centre de formation pour les acteurs du développement rural et forestier), a permis d’étudier les éventuelles applications du projet OSM pour la délimittation des surfaces boisées du Sénégal, envisageant dans un premier temps un renforcement de capacités au sein de l’équipe formatrice du Centre FoReT. De retour à Dakar depuis lundi 17 février, les trois semaines suivantes sont et seront consacrées à une première formation au sein de l’ONG Concept, à la consolidation de l’écosystème OSM_SN sur Rufisque et, enfin, à des sessions de formation et de mapping visant enseignants et étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) et du BTS de Géomatique du G15.

A bientôt!

Augustin Doury

Suivez le projet Openstreetmap Senegal (OSM_SN) :