Close
    Search for HOT projects, news, and people.
News — 13 August, 2013

OpenStreetMap Sri Lanka

Fort du soutien financier et opérationnel de la Direction de la Francophonie numérique (DFN) de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), HOT avec un réseau de partenaires locaux met en oeuvre le projet pilote Espace OSM Francophone (EOF).

En 2013, le projet EOF vise à consolider la communauté OpenStreetMap du Sénégal, renforcer celle du Tchad et à créer et dynamiser des communautés OpenStreetMap au Burkina Faso et au Togo. Ces objectifs d’OSM seront atteints par la mise en oeuvre d’activités de formation et de cartographie basés sur OSM ainsi que la mise en place de programmes d’appui à l’animation et à l’organisation des caommunautés OSM locales. Dans leur ensemble, ces activités constituent un programme de renforcement de capacités destiné aux représentants de structures gouvernementales, structures internationales, acteurs académiques, secteur privé et notamment secteur des TIC, ONG, groupes de la société civile, etc.

Le projet Espace OSM Francophone est ainsi producteur d’espace à deux titres en favorisant le développement de cartographies concrètes de territoires à travers la mobilisation de ressources du projet OSM (cartographie, ingénieurie logicielle, documentation et formation) et le renforcement de la mise en réseau des acteurs de l’écosystème OSM autour de cette initiative de cartographie physique de l’espace francophone. A terme, le projet vise à proposer un modèle de déploiement d’un dispositif de cartographie OSM réplicable dans d’autres pays du Sud membres de l’OIF ou d’autres zones géoographiques.

Entre Juin et Décembre 2013, au Togo, au Burkina Faso, au Sénégal ainsi qu’au Tchad, grâce au soutien de l’OIF et en collaboration étroite avec un réseau de partenaires locaux, HOT conduira 4 missions de 8 à 10 semaines chacune pour favoriser le développement du projet OSM dans ces pays par la conduite des activités suivantes :

  • Développement d’un noyau de formateurs de formateurs au sein des structures d’accueil et de relais OSM locaux, Présentation du projet OSM, sensibilisation, plaidoyer et conseil en faveur de son développement dans les pays et la sous-région,
  • Coordination avec les acteurs géomatiques (gouvernementaux, universitaires, société civile, secteur privé, communautés d’intérêts, individus) travaillant dans l’aide au développement et l’action humanitaire,
  • Animation de cartoparties (“mapping parties”), ateliers de formation pratiques centrés sur les techniques, outils et documents du projet OSM, au sein du lieu partenaire et des relais OSM locaux,
  • Réunion avec décideurs et acteurs en mesure de soutenir et de participer au projet, qu’il s’agisse d’organisations internationales ou dépendantes des Nations Unies, d’instances gouvernementales nationales ou locales, d’ONGs locales ou internationales, du monde académique, du monde de l’entreprise ou encore de communautés techniques,
  • Actions de communication

Les retombées globales visés par le projet EOF dans ces 4 pays sont :

  • Une amélioration de la carte de base et des données géographiques brutes réutilisables par tous
  • L’émergence d’une communauté OSM locale
  • Un appui à la libération du potentiel de l’information géographique via la promotion des approches open source et open data
  • La contribution à une meilleure connaissance des vulnérabilités des populations aux aléas et aux crises