Close
    Search for HOT projects, news, and people.
News — 09 August, 2015

Ramani Huria community mapping showcased to Tanzanian President Jakaya Kikwete

La quatrième conférence annuelle nationale Tanzanienne des sciences, des technologies et de l'innovation s'est déroulée à Dar es Salaam du 17 au 19 juin 2015. La conférence a permis une présentation de la cartographie communautaire Ramani Huria de Dar es Salaam au President de la république de Tanzanie, Jakaya Kikwete.

 

Daud Fufuji (World Bank) presents community mapping to the President of the United Republic of Tanzania, Jakaya Kikwete PHOTO CREDIT: World Bank

 

 

La quatrième conférence annuelle nationale Tanzanienne des sciences, des technologies et de l'innovation s'est déroulée à Dar Es Salaam du 17 au 19 juin 2015. La conférence a permis une présentation de la cartographie communautaire Ramani Huria de Dar es Salaam au President de la république de Tanzanie, Jakaya Kikwete.

 

Daud Fufuji, Consultant Open Data du bureau de la banque mondiale en Tanzanie, a présenté les activitées de cartographie au président ainsi qu'à des représentants clés de la commission tanzanienne des sciences et technologies (Tanzania Commission for Science and Technology )(COSTECH) et du fond d'innovation et du développement humain (Human Development Innovation Fund) (HDIF). La présentation a entre autre intégrée des cartes détaillées recemment complétées des quartiers de Tandale et de Ndugumbi. En complément de cette présentation de cartographie communautaire, Daud Fufuji a également détaillé les réalisations et opportunités que représentent l'utilisation de drones dans la cartographie de la ville.

 

Daud Fufuji a expliqué que le programme de cartographie communautaire Ramani Huria a impliqué des citoyens et étudiants universitaires qui ont travaillé ensemble pour créer des cartes numériques en utilisant une techonologie simple et accessible: Positionnement satellite GPS, "field papers", et OpenStreetMap (OSM). Toutes les données sont ensuite chargées sur Internet et accessibles par tout individu disposant d'une connection internet.

 

Les citoyens possédent une connaissance et une compréhension du fonctionnement traditionel de leur communautée, permettant de relever les problèmes qui s'y posent. Avec l'assistance d'étudiants munis de leurs connaissances académiques, les cartes crées permettent de présenter aux autorités et fournisseurs de services les données clés necessaires pour leur action. Par exemple dans le cas de réponses aux inondations.

 

Le potentiel représenté par l'utilisation de drones à également été souligné. Daud Fufuji a expliqué au president que les drones peuvent grandement aider à la photographie aérienne. Les drones prennent en effet des photos aériennes en haute resolution permettant l'identification et la numérisation des infrastructures i.e routes, batiments, drainage, rivières et autres. De plus, une fois acquis, les drones sont bon marché à l'utilisation et sûrs. Ils ne requièrent pas de pilotes et sont simples à faire décoler et atterrir. Comme ils utilisent des batteries rechargeables, ils ne consomment pas de carburant.

 

Le président Kikwete a demandé quels problèmes pouvaient être identifiés sur les cartes présentées. On lui a répondu que les cartes montraient les zones de quartiers propices aux inondations due à une infranstructure peu développée (traitements des eaux, traitement des déchets solides ainsi

que les accès limités à certaines habitations).

 

De plus, il a été mentioné que l'infrastructure déficiante empèche des enfants d'aller à l'école lors d'inondations. En effet les chemins inondés ne peuvent plus être empruntés; les maladies se propagent également due au mauvais traitement des eaux usées.

 

Le président a été extrêmement impressionné par les "belle" (dixit) cartes crées. Il a été extrêment positifs quand au potentiel que représente la continuation de la cartographie de Dar Es Salam dans le cadre du projet Ramani Huria.